LILLIAN GORDIS (née 1992 à Berkeley, Californie) découvre le clavecin à l’âge de neuf ans et s’y consacre de suite. D’abord avec Katherine Roberts Perl et après avec Arthur Haas à New York, elle avance très vite et donne ses premiers récitals à l’âge de 11 ans. Avec l’encouragement de Pierre Hantaï, elle s’installe en France à l’âge de 16 ans afin de poursuivre ses études.

Lillian commence à travailler avec Bertrand Cuiller en 2009 et elle se perfectionne pendant trois ans auprès de lui. Elle étudie la basse continue avec Frédéric Michel au CRR de Boulogne-Billancourt où elle obtient un prix de basse continue et réussit son prix de clavecin mention très bien à l’unanimité avec félicitations du jury au CRR de Rueil-Malmaison (Brice Sailly). Elle fréquente François Fernandez, Olivia Centurioni et Antoine Torunczyk en cours de musique de chambre et joue sous la direction de Raphael Pichon et Amandine Beyer lors des projets. Elle participe à des formations à Barbaste, à l'ARMABN à Lisieux et au VEMI à Vannes. En 2013-2014, Lillian passe une année à la Schola Cantorum Basiliensis où elle profite des conseils de Marc Hantaï, Pedro Memelsdorff et d’autres. En 2016, elle rentre en master d’interprétation des musiques anciennes à la Sorbonne-PSPBB dans la classe de Bibiane Lapointe. Lillian a été pendant plusieurs années la seule élève de Pierre Hantaï en cours privés.

Lillian Gordis se produit régulièrement en concert en tant que soliste et chambriste et elle enseigne le clavecin à l’Ecole de Musique du Plessis-Bouchard.  Elle joue dans des  festivals tels que Jeunes Talents, le Festival de Richelieu, Le Moulin d’Andé, Les Petits Concerts dans les Copeaux, Oude Muziek Utrecht Fringe, Museo Musica Bologna, MusicSources, ainsi que dans nombreux concerts en France, Suisse, Allemagne, République tchèque, Italie, Angleterre et les Etats-Unis. Lillian était trois fois lauréate de la Fondation Royaumont et boursière des Amis de la Fondation Royaumont (2013, 2015, 2016).Elle joue régulièrement avec des amis comme Johanna Bartz, Martin Chiang, Anthony Marini et John Walthausen et est invitée à jouer avec Pandinus Imperator, Il Botto Forte et le Zürcher Barockorchester.  En 2015 elle lance un orchestre, Oasis of Horror, dédié à la rencontre de la musique de Bach et l’art contemporain.

LILLIAN GORDIS (b. 1992, Berkeley, California) discovered the harpsichord at the age of nine.  She gave her first recitals at the age of 11, having studied first with Katherine Roberts Perl and later with Arthur Haas in New York.  Deeply passionate about the harpsichord, Lillian moved to France at the encouragement of Pierre Hantaï when she was sixteen.

Lillian started working withBertrand Cuiller in 2009 and studied with him for three years. She received a Prix in basso continuo from the CRR de Boulogne-Billancourt in 2012 after three years of working with Frédéric Michel, and in 2013 she was awarded her harpsichord Prix “mention très bien à l’unanimité avec félicitations du jury” at the CRR de Rueil-Malmaison. She has worked extensively with Amandine Beyer, François Fernandez, Olivia Centurioni, Antoine Torunczyk and Raphael Pichon in chamber music sessions.  Lillian has participated in several renowned academies such as Barbaste, the ARMABN in Lisieux and the VEMI in Vannes. In 2013-2014, she studied for a year at the Schola Cantorum Basiliensis, where she benefited from the instruction of musicians such as Marc Hantaï and Pedro Memelsdorff. In 2016, she was accepted at the Sorbonne-PSPBB for a Performance and Research Master's in the class of Bibiane Lapointe. Lillian was for several years the only private student of Pierre Hantaï.

Lillian performs regularly as a soloist and continuo player and teaches the harpsichord at the Ecole de Musique du Plessis-Bouchard. She has performed at festivals such as Jeunes Talents in Paris, the Féstival de Richelieu, Les Concert’Thés, the Museo Musica Bologna, Oude Muziek Utrecht Fringe and in numerous concerts in France, Switzerland, Italy, Germany, the Czech Republic, England and the United States. Lillian is a three time laureate of the Fondation Royaumont and recipient of the scholarship of the Amis de Royaumont (2013, 2015, 2016).She often performs with friends such as Johanna Bartz, Martin Chiang, Anthony Marini and John Walthausen and has been invited to perform with Pandinus Imperator, Il Botto Forte and the Zürcher Barockorchester. Most recently, Lillian launched a new orchestre, Oasis of Horror, dedicated to juxtaposing the music of Bach with contemporary art.